En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Option LCA latin ou grec

Option LCA latin ou grec

Par admin niemaz, publié le mercredi 9 janvier 2019 16:21 - Mis à jour le mercredi 2 octobre 2019 09:06
Cicéron enfant
Langues anciennes et Culture de l'Antiquité : tout ce que vous devez savoir sur l'option latin-grec, au lycée du Bugey !

I- Choix de l'option : 

L'option de langues anciennes s’adresse à l’ensemble des élèves entrant en seconde, selon différentes modalités :

 

 Les latinistes de troisième peuvent envisager au choix en seconde :

- la poursuite du latin et l’initiation au grec pour débutants

- la poursuite de l’option latin seule

- la découverte de l’option grec pour débutants

 

Les élèves de 3° n’ayant jamais fait de latin ont la possibilité de commencer en seconde l’option grec pour débutants. Les élèves de section européenne ou ESABAC peuvent choisir l’option latin (pas le grec).

 

II- Des conditions d'enseignement...privilégiées !

L’option facultative latin ou grec est dotée d’un horaire de 1h30 par semaine, ce qui permet à ceux qui le souhaitent de suivre les deux enseignements à raison de 3h de langues anciennes par semaine.

Le travail s’effectue dans le cadre de petits effectifs, ce qui offre aux élèves un cadre propice aux échanges, et un suivi personnalisé.

 

III- Objectifs :

 

Le programme de LCA a été conçu en lien étroit avec ceux de français (2de et 1ère), d’histoire et de philosophie, élaborés dans le cadre de la nouvelle réforme.

L’objectif de l’option de langues anciennes est l’apprentissage d’une langue mais surtout l’ouverture culturelle qu’elle offre à travers la lecture des textes dans divers domaines :

  • l’histoire : la découverte de la démocratie athénienne et de la république romaine permet aux élèves de mieux appréhender le fonctionnement de nos propres institutions.
  • la mythologie grecque et romaine, et son exploitation dans la littérature française et européenne :   la rencontre de tragédies classiques (Œdipe, Antigone, Phèdre…) et de leurs réécritures modernes est une invitation à réfléchir sur sa propre individualité.
  • la littérature : la découverte des sources antiques nous permet de mieux saisir les enjeux de notre propre littérature : Esope a ainsi été repris par La Fontaine, Plaute est un des modèles de Molière…
  • la philosophie : l’importance accordée à la philosophie dans le cadre de  la réforme rend d’autant plus essentielle la lecture des  textes philosophiques fondateurs (extraits de dialogues de Platon en grec,  ou de traités de Sénèque en latin…). L’analyse de ces divers textes donne lieu à une exploitation conjointe par les professeurs de langues anciennes et de philosophie.
  • les arts : les cours de latin-grec font une large place aux arts, et notamment à l’étude d’œuvres picturales,  en lien avec les textes étudiés. Dans ce cadre, les cours de langues anciennes exploitent largement les ressources du numérique.

IV- L'épreuve du baccalauréat : 

                                                                                                

L’option de langues anciennes ne s’adresse pas seulement aux élèves littéraires ; elle peut être choisie quels que soient le profil de l’élève et les spécialités envisagées. Elle est en effet totalement indépendante du choix des spécialités en première et en terminale. L’option latin ou grec est également cumulable avec une autre option.

Cette option facultative (grec ou latin) est intéressante pour le baccalauréat : elle est en effet dotée d’un coefficient 3. Cette option permet ainsi souvent d’obtenir une mention au baccalauréat, et offre à l’élève un dossier de choix pour les études supérieures.